DSC05959

Srey Nga, la soeur de Kimkhorn, en retard d'accouchement de quelques semaines, attendait patiemment dans sa très modeste case, la venue de son premier enfant.

Elle est enfin arrivée après 11 heures de laborieux travail : Bonita pèse 3.5 kilogrammes.

DSC06093

SonSun examine soigneusement la mère.

DSC06109

Il suggère à Srey Nga de ne pas suivre la tradition qui est de faire un feu sous le lit de la nouvelle maman. L'intense chaleur, croit-on, stimulera l'écoulement du sang et activera la circulation normale. De plus, la fumée peu affecter le système respiratoire du nouveau-né. Il lui propose plutôt de se lever et de marcher au lieu de rester allitée.

DSC06119

Puis c'est l'examen du bébé. Il vérifie les réflexes, les battements cardiaques, les poumons, les nodules et les possibles malformations.

Kimkhorn est très impressionné par tout ce qui se passe. Il est heureux de la venue de sa nouvelle nièce.

DSC06136

DSC06140

Tout semble normal. La mère et les deux belles-mamans sont rassurées.

La maman questionne toutefois l'apparence des pieds diformes. SonSun leur explique le phénomène en rememettant l'enfant en position foétale. Les jambes ont été croisées pour des semaines. Laissons-leur le temps de prendre la position normale.

Quelques jours plus tard tout est rentré dans l'ordre.

DSC06131

 

La maman de Kimkhorn et de Srey Nga exhibe fièrement son cinquième petit enfant.

DSC06141

**************

 

Le lendemain, Sonsun se rend en moto dans son village natal à 30 kilomètres. Traverser un pont de rizière destiné aux piétons est un risque mais rien ne l'arrête. Il n'a pas visité ses parents depuis un an.

DSC06632

Dès son arrivée, après avoir baisé respectueusement les pieds de son père et de sa mère (pas de bisous comme chez-nous) il aide son papa à se laver car dans la modeste maison de ses parents,  il n'y a ni toilette, ni douche. Tout se fait en nature.

DSC06633

Il est 13 heures et tout le monde a faim. On mange habituellement avant midi à la campagne. Nous nous régalerons de soupe de poisson, de poulet et de riz.

DSC06652

Sonsun retrouve ses racines dans la rizière. Avec sa maman il part chercher les vaches au champ. Elle sont maintenant 4 (5 auparavant) car une mère agressive a été vendue. Elle attaquait la maman de SonSun et était peu maternelle. Une vache accouchera dans quelques jours pour la troisième fois.

DSC06677

 

DSC06692

La grosse vache enceinte (en bas à droite) est fière de ses deux rejetons :  un petit mâle castré et l'ainée enceinte de 4 mois. Elles ont des taches brunes distinctives au front. Quant à l'autre future maman (en bas à gauche) elle n'est pas pressée de rencontrer monsieur boeuf. Depuis le départ de sa mère, elle co-habite avec sa famille adoptive.

DSC06709

Sonsun, fixant l'horizon,  discute du futur avec son père. Souvent au Cambodge, on se parle en regardant ailleurs. J'ai supposé que cette attitude venait de l'histoire passée difficile où il fallait sans cesse surveiller ses propos au cas où l'on serait épié ou écouté par une oreille ennemie.

DSC06716

L'échange avec maman Heak est non verbal. On arrive quand même à partager pleins de messages du coeur.

Derrière nous, les quatre vaches se régalent du foin frais qu'on vient de leur apporter.

DSC06727

 

De retour à la maison, c'est le moment de l'examen médical. La maman de Sonsun souffre d'arythmie cardiaque. Elle doit être sous constante médication et supervision médicale.

DSC06765

Le papa de Sonsun souffre de polyarthrite rhumatoïde depuis 6 ans . On ne peut qu'appaiser ses douleurs. Aucun médicament ne semble pouvoir le guérir.

DSC06778

Après l'examen des parents nous irons rendre visite à la grand mère maternelle de Sonsun qui est gravement malade.

DSC06738

Grand-maman Dorm retrouve son petit-fils avec émotions. Elle se sait malade et est en sécurité avec lui.

Souvent, certains médecins du Cambodge manquent de compassion pour leurs patients. Si vous n'avez pas d'argent, on vous ignore.

DSC06780

Les résultats d'analyse de sang sont sans équivoque : la grand-maman souffre de cirrhose hépatique. Cette hépatite de type B est incurable. C'est le choc !

DSC06785

La tristesse est bien visible aux visages de SonSun et de sa courageuse grand-maman.

DSC06786

Des sourires qui n'en sont pas vraiment ! Moments difficiles avec la grand-maman et ses deux filles.

Ils sont désemparées et ne savent pas trop comment réagir. Sous la supervision de Sonsun, des médicaments seront achetés

DSC06788

Cette grand-maman est bien précieuse pour Sonsun. Une grand-maman maternelle pleine d'amour qui a pris soin de lui, de son frère et de sa soeur alors que les parents étaient dans l'armée quand le Cambodge était en guerre.

IMG_1990

Sonsun a été privé de la présence régulière de ses parents de 2 à 6 ans. Il se rappelle ces long moments passés à attendre leur retour pendant de longues heures assis sur les marches de la maison. Grand-mère est sa seconde maman.

Cette grand-maman a travaillé fort toute sa vie, élevant presque seule ses 7 enfants. Son mari n'est jamais revenu de la guerre. Les grands-mères cambodgienne sont des femmes courageuses qui oublient souvent de prendre leur retraite.

SonSun se rappelle toutes ces fois où ils s'étaient réfugiés dans le puits pour se protéger des tirs des combats.

P1000841

 

Oublier ses ancêtres, c’est être un ruisseau sans source,

un arbre sans racines.

Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce quelqu'un d'autre

a planté un arbre autrefois.