IMG_8038

                                        Ce soir c’est l’expérience du marché de nuit Anusarn. Une occasion de manger des produits locaux frais : poisson ou canard laqué ? Le tout accompagné de légumes et de fruits frais. IMG_8030IMG_8026 IMG_8028

Le serveur insiste pour que j’aille chercher mon poisson frais dans son aquarium. J’aurais préféré le rouget mais il me dit qu’il est vieux et passé date. J’aurais dû me douter qu’il y avait anguille sous roche. J’accepte sa proposition du poisson à l’allure bizarre. IMG_8022IMG_8033 Arrivé dans l’assiette, il a rétrécit, semble-t-il, et il n’est pas du tout goûteux. La facture sera salée pour le pays : 650 baht (20$) pour le repas. Les légumes toutefois étaient excellents. Je me demande combien a touché le pêcheur sur ces 650 baht pour son petit poisson : 20 ou 30 baht ?


Le marché est très coloré et j’y rencontre des montagnards du pays des brumes : des Hmong et des Karien super sympa. IMG_8056IMG_8060 La dame Akha veut absolument me vendre sa tortue en bois. IMG_8068





























Les bouddhas se vendent en quantité industrielle et les fleurs en savon sculptées témoignent de la patience et du talent créateur des thaïes.

IMG_8057IMG_8065 IMG_8009C’est le festival des tambours Sabad Chai . C’est le rappel historique du battement des tambours qui stimulait le moral des troupes en combat tout en intimidant l’ennemi. Les jeunes et adultes exibent leur art avec fierté .IMG_8013

Le tout se termine avec un massage où il n’y a aucune chimie entre la masseuse et moi. Elle me stresse, me fait très mal, ne sourit pas et discute sans arrêt pour que j’achète 60 minutes et non 30 minutes de son travail de torture. Elle se moque de mes pieds d’éléphants et de mes jambes poilues. Ces 30 pénibles minutes terminées, je trouve un autre endroit beaucoup plus sympa pour un 60 minutes de traitement réparateur et guérisseur.

IMG_8036

Et c’est le retour en tuk-tuk. Le tuk-tuk (baptisé de son premier cri!) est un taxi pour deux à trois roues, né des amours d'un scooter et d'une voiture, à la stridence des scies en folie, qui dégage une aimable fumée bleuâtre. Ce taxi est protégé par diverses amulettes et pieuses images.


Avant d’aller dormir, il est important de prendre quelques minutes de gratitude et d’appréciation de cette journée privilégiée au san pha poum .

IMG_8083IMG_8085